Arte, design, antiquariato e oggetti da collezione: inizia qui la tua ricerca

Statue fétiche Songye Nkisi (N° 13663)

Descrizione dell'oggetto

Ex-collection art tribal française. Les fétiches traditionnels dans l'art africain des Songye. Cette sculpture Songye est parée de nombreux accessoires, tels que clochettes et anneaux métalliques, cornes de bovidés, ceintures en peaux de reptile, colliers de perles. Statue magique nommée Nkisi , nkishi (pl. mankishi ), elle consiste en un fétiche protecteur des Songye, sculpture tribale à vocation protectrice. Une corne, dans laquelle des éléments magiques ( bajimba )étaient introduits, s'élève de son crâne. Les larges mains digitées mettent en valeur la proéminence abdominale prolongée d'une corne dans cet exemplaire, témoin du lignage. Le soin apporté à la physionomie du fétiche est à noter, ainsi que le regard mi-clos formé de cauris. Base érodée. Ces fétiches de protection destinés aux habitations sont parmi les plus prisés d'Afrique. Les Songye jugeaient dangereux de les manipuler, c'est pourquoi on les déplaçait grâce à des tiges introduites sous les bras. Le Nkishi joue le rôle de médiateur entre dieux et hommes dans la culture africaine. Les exemplaires de grande taille sont la propriété collective de tout un village, en revanche les figures plus petites appartiennent à un individu ou une famille et sont sculptées d'après les instructions du nganga . Au XVIème siècle, les Songyes migrèrent dans la région du Shaba. Leur société est organisée de façon patriarcale. Leur histoire est indissociable de celle des Luba auxquels ils sont apparentés par l'intermédiaire d'ancêtres communs. Considéres comme experts en la matière, les Songye fournirent également des fétiches à la cour royale Kuba. Ref. :"Art and life in Africa" C.De Roy
Galleria
loading...
Prezzo
490 EUR

Riceverai una e-mail quando è disponibile!


Riceverai una e-mail quando è disponibile!